Comment réaliser les vidéos de votre formation

Home / Equipement / Comment réaliser les vidéos de votre formation
Les plateformes de formations en ligne permettent de diffuser votre enseignement auprès d’un public plus large.
Grâce à la vidéo, devenue incontournable, vous allez pouvoir attirer l’attention de candidats potentiellement intéressés par vos cours. Seulement, pour captiver cette nouvelle audience, encore faut-il produire des contenus dynamiques, mettant en valeur votre pédagogie hors pair.
En effet, devant le développement des MOOC et le nombre croissant de formations disponibles sur internet, il est devenu indispensable de se démarquer. Même si le contenu de votre enseignement a une importance considérable, la manière de le transmettre ne doit pas être sous-estimée. Sachez que réaliser des vidéos respectant votre enseignement et votre méthode pédagogique, nécessite quelques connaissances, et un peu de travail en amont. Vous allez très rapidement vous rendre compte, que la réalisation de ces vidéos n’est pas forcément aussi simple que ça.
Alors, voyons dès maintenant, comment réaliser les vidéos qui feront de vous le formateur le plus plébiscité du Web !

1- Le teaser

C’est la première image que l’internaute retiendra de vous et de votre enseignement. Si votre teaser est raté, il y a de fortes chances qu’il se tourne vers une autre formation. Le teaser, ou bande-annonce, se doit d’être accrocheur, comme cela se fait pour promotionner un spectacle ou une sortie de film ! Mais ne vous découragez pas, vous ne recherchez pas un Oscar, restez simple.

1 à 3 minutes sont largement suffisantes pour présenter votre formation. C’est un format classique utilisé par le cinéma et à la télévision. Donc soignez particulièrement cette présentation pour que la synthèse de votre formation soit vendeuse. Si vous êtes un adepte du Pitch, le fameux Elevator Pitch, vous devriez réaliser un teaser très facilement.

Donnez envie… tout simplement !

2- Le contenu

Pour le contenu, il est important de suivre les mêmes conseils que pour le teaser. Il faut être efficace et ne pas faire trop long, sauf si cela est vraiment nécessaire.

Nous sommes un pays qui a une longue tradition de l’écrit, et non de l’oral. Ce qui explique notre tendance à écrire beaucoup de texte, et parfois trop. Alors qu’à l’oral ou dans une vidéo, il n’est pas nécessaire d’expliquer de la même manière. Il faut exploiter tout le potentiel de l’image pour mieux transmettre votre enseignement. Dans certains domaines la caméra peut être extrêmement utile pour expliquer un point précis, alors que l’écrit le fait très difficilement. D’ailleurs, vous vous rendrez compte que votre écriture changera dès que vous utiliserez la vidéo. Alors pensez que votre message ne sera pas lu, faites simple, et sans jargon superflu si vous voulez intéresser un public plus large.

Mixez intelligemment vidéos, photos, graphiques et textes, afin de faire une réalisation dynamique et efficace.

Concernant le contenu réel de vos cours, c’est à vous de décider, ce n’est pas mon domaine. Vous seul savez ce qu’il faut enseigner à vos élèves.

3- Où enregistrer les vidéos ?

Il ne vous sera pas évident de répondre à cette question dans un premier temps. Si vous n’avez jamais enregistré de vidéo vous allez très vite comprendre la complexité de la chose.

Et oui, où dois-je tourner ? dans mon salon, mon jardin, dans une entreprise…

Pensez tout d’abord à l’image que vous voulez donner. Le lieu doit correspondre à votre style, et à ce que vous voulez que l’internaute retienne de vous. Imaginez ce que recherche le public que vous ciblez avec votre enseignement, car ce sont vos clients potentiels. Pour présenter un professeur dans une matière disons « classique », un bureau et un paperboard suffiront. Pour un domaine plus industriel, filmer dans une entreprise peut être visuellement plus vendeur. Même chose avec un laboratoire si vous enseignez la chimie.

Avant de décider, n’omettez pas de penser à deux contraintes techniques très importantes :

  • La lumière : choisissez un lieu qui ne soit pas dans l’obscurité, ou apportez de l’éclairage en complément. Ne travaillez jamais en basse lumière, votre vidéo ferait trop amateur.
  • Le son : écoutez l’acoustique de l’endroit que vous avez présélectionné. Les lieux avec trop de réverbération sont à proscrire. Faites un essai avec votre voix, en ayant un niveau audio standard. Et attention aux nuisances sonores, permanentes ou intempestives, ces dernières étant parfois difficiles à déceler. Un lieu très calme lors de votre repérage peut s’avérer inexploitable le jour du tournage : s’il y a des travaux dans le voisinage par exemple. Donc analysez tous les détails.

4- L’importance de votre image et votre interprétation

Ce que j’ai évoqué pour le choix du lieu de tournage est aussi vrai pour vous.

Quelle image voulez-vous donner ? Et à qui vous adressez-vous ?

Choisissez une tenue en rapport avec votre cible. Et sachez aussi que passer devant la caméra nécessite de faire quelques efforts. On ne peut rien cacher devant l’objectif, alors soignez tous les détails : de votre tenue vestimentaire à votre coupe de cheveux, jusqu’au maquillage. On parle souvent de l’importance de la première impression, le public juge dès les premières secondes, évitez donc les erreurs.

Du style nous passons tout naturellement à ce qu’on appelle l’interprétation. On pourrait penser que la caméra impose de jouer un rôle, ce n’est pourtant pas la bonne solution. Ne jouez pas un personnage, soyez-vous même, tout en vous présentant sous votre meilleur jour.

Et n’oubliez pas le non verbal, il a une importance considérable dans la communication. Analysez tout ce que vous faites afin que votre attitude et votre gestuelle ne perturbent jamais votre message.

Posez votre voix, trouvez votre tonalité, et rythmez votre discours pour ne pas endormir le public.

Je vous encourage aussi à travailler sur votre respiration. Une respiration ventrale est la mieux adaptée, pour éviter le stress, et ne pas avoir de problème de souffle durant l’enregistrement, notamment.

Et PARLEZ LENTEMENT ! C’est une erreur classique. Parlez lentement et distinctement avec une bonne élocution.

Dernière chose, fixez l’objectif comme si vous parliez à un ami ou à un élève. Gardez donc le contact visuel au maximum.

En résumé, vous avez pu vous rendre compte que réaliser une vidéo de formation n’est pas aussi simple que ça. Pour que vos vidéos soient en harmonie avec la qualité de ce que vous enseignez, il vous faudra beaucoup de temps et de persévérance. Si vous préférez vous consacrer à la pédagogie et l’écriture, et que vous n’y connaissez rien en vidéo, il est donc plus judicieux de vous tourner vers un professionnel de l’audiovisuel, ou un amateur averti.

N’hésitez donc pas à me solliciter, je serais ravi de contribuer au succès de votre formation !

La semaine prochaine, je vous parlerai de l’équipement nécessaire pour réaliser vos vidéos, et je vous apporterai mes conseils au niveau de la réalisation image.

Merci de votre attention, n’hésitez pas à me transmettre vos questions et commentaires.

Comment réaliser les vidéos de votre formation
Eddy Woj
Eddy Woj
Conseil & Production Vidéo
Related Posts

Leave a Comment

video aspect film eddy wojvideo equipements conseils formation eddy woj